Non classé, Some News from Mars

EDEN – 1. Le Mirage de Gemma – Extrait

« Le Tube aérien glissait à vive allure, contournant la partie est de Gemma.

Ce train, alimenté par l’énergie lumineuse, était l’unique moyen de parcourir rapidement les grandes distances sur cette planète. Évidemment, le soleil n’illuminait pas Gemma, trop éloignée. Mais un astre en partie semblable endossait sans mal ce rôle de chaleur et de lumière : Lumen, une petite étoile située à quelques millions de kilomètres de Gemma. Elle alimentait la majeure partie des engins de la planète, à commencer par le Tube.

Contrairement à la Terre, il n’y avait pas de jours et de nuits alternatifs. La partie située face à Lumen était constamment baignée de lumière ; c’était le sud de Gemma. La partie nord se trouvait englobée dans la nuit. Plus on s’éloignait de Lumen, plus les ténèbres prenaient place. Si la population s’était installée jusqu’à la lisière des ténèbres, personne n’osait réellement franchir cette limite, l’obscurité effrayant toujours, même sur une autre planète. Le GUN tenait son siège au commencement du nord. Une seule gare s’en approchait un peu plus, après quoi, il n’y avait plus rien de construit. Pas de vie, ou du moins, pas de vies humaines. Peut-être quelques formes animales. Des créatures différentes de celles de la Terre, bien entendu. Eden avait déjà eu l’occasion d’apercevoir quelques êtres volants rappelant des oiseaux. Les scientifiques les nommaient les « ailés ». Leur corps entier était recouvert d’écailles orangées.

Mais l’inconnu faisait peur. Et les principes fondamentaux de cette nouvelle civilisation prônaient clairement le respect de la planète. Le but premier : éviter de massacrer Gemma comme les humains avaient piétiné la Terre. Ne pas l’envahir de constructions allait donc en ce sens. Nul doute que le GUN projetait néanmoins de partir en reconnaissance dans cette zone, si ce n’était pas déjà en cours. Connaître Gemma pour mieux la pratiquer.

Semblable au fonctionnement de la Lune, Gemma tournait sur elle-même, et tournait autour de Lumen. La vitesse particulière de ces deux rotations expliquait le fait que seule une partie de Gemma profitait de la lumière de Lumen. Les études sur la planète manquaient encore cruellement de précisions et de recul pour être fiables. Le GUN l’avait choisie pour sa surface accueillante pour la vie humaine. Les progrès techniques récents avaient permis à l’Homme de découvrir d’autres systèmes solaires, d’aller plus loin encore, jusqu’à ce que Gemma figure parmi la liste des trouvailles scientifiques les plus prometteuses. Lorsqu’un certain Dr Forbes changea la donne en science des transports et de la vitesse, après des années de recherche sur le sujet, ce fut la révolution. Il trouva comment utiliser les photons des sources de lumière – naturelle ou non – pour altérer l’espace-temps et modifier les notions de vitesse. L’Homme tenait dans ses mains un espoir sans précédent pour son futur : la distance n’avait désormais plus la même importance.

Eden vivait au sud de la planète, là où les couleurs reprenaient tout leur sens. Il y faisait chaud, et les citoyens prenaient le temps de vivre. Pas elle ; les membres Alphas étaient voués à un autre dessein. »


 

Envie d’en découvrir plus ?

♥ EDEN – tome 1 : Le Mirage de Gemma :

Infos sur le livre et liens d’achat
Trailer vidéo du tome 1

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s