Chroniques, Chroniques Sons of Alba, Non classé, Some News from Mars

Chronique – Sons of Alba – par Le cercle des lecteurs disparus – 23/01/2017

Lien vers l’article d’origine

Deuxième chronique parue pour Sons of Alba, et c’est avec des mots enchanteurs que le blog du Cercle des lecteurs disparus abordent ma romance historique ! 😍

Merci infiniment à Jess, qui a joué les bêtas lectrices pour ce texte. ♥
« Je ne le dirai jamais assez ,mais la plume de Blandine nous transporte , ses mots sont enchanteurs et nous permettent de voler au pays imaginaire. »

 

Mon avis :

La première histoire que j’ai pu suivre pas à pas, chapitres après chapitres, de connaître les coulisses d’une création livresque  et « Sons of Alba » voit le jour !

Je ne le dirai jamais assez ,mais la plume de Blandine nous transporte , ses mots sont enchanteurs et nous permettent de voler au pays imaginaire:

Sentant la mort arriver, Terence Mac Leod convoque ses 3 fils à son chevet pour leur avouer un secret, secret qui ébranlera ces hommes . Pour la famille , ils partiront à la quête de réponses.

Un périple sur les terres écossaises au temps des Highlanders, nous fera voyager à travers le temps ,emporté dans ce voyage inattendu où ils en reviendront changé.

Plus qu ‘une expédition , cet épisode permettra de tourner la page au passé pour laisser place au futur, au gré des rencontres.

Une belle leçon d’humanité ,sur l’amour de la famille!

Je n’ai su quel passage vous apporter ,tellement le choix est difficile . Vous pourrez lire la magie des mots de Blandine dans cet extrait :

« Elle détestait cela : perdre le contrôle et ne pas comprendre ce qu’il se passait. Cela la rendait folle, et pourtant, elle n’était déjà plus qu’une spectatrice de la situation. Certes, elle avait connu beaucoup d’hommes, bien trop même. Mais jamais elle n’en avait désiré un seul. Jamais on ne lui avait laissé le temps de découvrir ce que l’on pouvait éprouver. Son corps était l’autel atrophié de la bêtise humaine et de la déchéance masculine. Rien d’autre. Et pourtant, en cet instant, quelque chose prenait éveil en elle. Comme un volcan que l’on croyait éteint, une partie de sa chair semblait revenir de la mort. »

Un énorme MERCI à Blandine pour sa confiance et son amitié.   Merci de m’avoir permit d’être ta bêta lectrice, d’échanger sur tout et sur rien et sur nos passions communes.

Lien Amazon « Sons of Alba » numérique (en précommande) et livre papier bientôt

Un dernier mot pour vous dire de retenir ce nom, car cette auteure n’a pas fini de vous faire rêver!

 

#jess

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s