Chroniques Cupidon

Chronique « Cupidon malgré moi »- Boulimique des livres – 07/03/2016

Lien vers l’article d’origine

« Mon avis sur Cupidon malgré moi de P. Martin Blandine

Titre: Cupidon malgré moi
Auteur: P. Martin Blandine
Date de parution: 14 février 2016
Genre: Romance
Editeur: Editions Boz’dodor

[…]
Mon avis

Ce livre me faisait de l’œil depuis que son auteur a commencé à en parler sur sa page facebook.
C’est donc avec un grand plaisir que j’ai démarré ma lecture.
Cupidon malgré moi est une romance fort sympathique, rafraichissante qui met en scène des anges. Mais attention, pas des êtres immortels avec de magnifiques ailes. Non, au final, ils sont très proches des humains (mais il ne faut surtout pas leur dire) et se vogue dans le péché, principalement celui de la luxure. Ils ne vivent pas au paradis, mais Epsilem.

Au sein de cette communauté d’anges très libertins, nous avons Antoine. Ce dernier est bien différent. Plutôt solitaire puisqu’il ne supporte de sa nourrice Ronnie et il rejette le mode de vie de ses congénères.
Comme il a atteint cinquante ans, il doit subir un rite de passage: trouver l’amour à une humaine. Il a trente jours pour réussir sinon il sera banni.
Bien évidemment, il y a un hic puisque cette humaine, Mila, est mourante.

Une chose est sûre, l’intrigue imaginée par l’auteur harponne rapidement le lecteur. Elle est addictive et captivante. On a clairement envie de connaitre la suite et de savoir comment Antoine va s’y prendre pour jouer les Cupidon.

Le travail effectué sur cet ange est excellent. Si d’un premier abord, nous le trouvons hautain et quelque peu désagréable, nous finissons par s’attacher à lui devant sa détresse. Au contact de Mila, cette vétérinaire au grand cœur, il va laisser parler ses émotions et devenir plus humain.
Mila, quant à elle est une femme poignante et bouleversante. Bien que mourante, elle continue de mettre le peu d’énergie qui lui reste au service des autres. Certes elle est faible physiquement, mais elle a un sacré caractère et une répartie qui fait mouche.

Ce roman recèle quelques petits points négatifs qui heureuse ne viennent pas entacher notre lecture. Pour les citer rapidement, j’ai trouvé qu’Antoine faisait trop de voyage vers Epsilem au détriment de sa relation avec Mila et puis la fin est pour moi, trop rapide.

L’écriture de P.Martin Blandine est à la fois simple et travaillée. Son vocabulaire est riche sans être trop pompeux, ce que j’apprécie particulièrement.
Les émotions passent bien notamment l’humour et la tendresse. Un passage m’a particulièrement émue sur la fin.

Pour résumer, des personnages atypiques, une bonne intrigue et une plume sympathique.

Boulimique des livres

Ma note :

4/5
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s